logo-marjolivelo

Le temps d'une ouverture...

19 Aoû 2014

1ere semaine en Croatie (Rijeka 11/08 - Gračac 16/08)

1ere semaine en Croatie  (Rijeka 11/08 - Gračac 16/08)

Lundi 11 (Rijeka) : On squatte les filets de tennis pour faire sécher la tente et le linge au soleil. Ratko arrive a 9h pour ouvrir les terrains et nous offre notre 1er café corate (avec un tiers de lait donc). On arrive à lui offrir de la potica. Ce matin, on achète un mini dico et on cherche laborieusement un café internet. Finalement, rien a moins de 15 kuna de l'heure, tant pis... Ensuite, quelques légumes achetés au marché et des sandwichs que l'on mange dans un parc a l'ombre (il fait au moins 50° au soleil !!). On arrive quand même a se nourrir même si on doit se battre avec les pigeons pour cela ^^. Olivier allume son téléphone pour appeler ses grands parents (son grand-père va très mal) et voit les sms envoyés ce matin par ses parents. Son grand-père est mort. Il appelle de suite sa famille et Marjorie le réconforte.
Alors que nous sommes ruisselants de sueur dans une grande cote le long de la mer, un monsieur nous interpelle et nous dit de venir boire un verre. C'est assez magique parce que c'était exactement ce qu'on voulait ! Il nous raconte un peu sa vie, il adore les Français et nous paye un Schweppes ! Hvala lepa ! La route redescend ensuite et c'est super de sentir l'air après la suée ! On fait quelques courses dans un petit village avant de chercher notre coin pour dormir. Nous rencontrons ainsi Ivan et Iva qui habitent une maison avec les parents d'Ivan, sa grand mère, chaque génération a son étage ! Et c'est très courant ici. On se douche grâce à leur douche solaire dans le jardin (en maillot on vous rassure) et on partage un moment avec la famille (en anglais encore). Marjorie a un peu merdé pour leur demander si on pouvait poser la tente dans leur jardin et du coup ils nous indiquent un terrain de foot un peu isolé. On y va alors qu'il fait déjà nuit et ce sera finalement pas si mal.

Mardi 12 (Kraljevica) : Ce matin, pas besoin d'étendre la tente parce qu'on était a l'abri sous un toit donc gain de temps ! Et en plus, y'a une table et des bancs pour le petit dej, que demander de plus ? Dans l'aprem on se pose près de la plage et on y reste longtemps parce que le soleil tape vraiment fort. On arrive à Senj le soir et un peu trop flemmards, on va au resto manger des gnocchis 4 fromages bien consistants (cela veut dire bien gras pour nous). Un peu lourds mais repus, on se met en quête et on atterrira chez Ivan (pas le même que la veille hein). La nuit est très chaude et bien humide, pas super pour se reposer, surtout qu'on a pas eu le temps de nous laver...

Mercredi 13 (Senj) : ça monte sa race pendant 3h entre Senj et le col a 700m. On est bien contents de trouver une fontaine d'eau fraîche et pure de la montagne pour se rafraîchir (en fait on se lave les pieds et la figure). On mange au sommet et puis forcément après, ça redescend ! Le paysage change, on est dans la campagne, entre des champs, des vieux tracteurs, des maisons assez pauvres. En plus la campagne triste est balayée d´un vent froid (de face...). On voit nos premières maisons abandonnées conséquence de la récente guerre et de l´exode rural des jeunes. On arrive enfin a Otočac. On passe à Lidl pour faire le plein de gâteaux et on se pose en terrasse pour un ptit capouch revigorant. A coté de nous s´installe un groupe de dames (attention détail important pour la suite ! Suspense...) qui commandent des gâteaux à la crème. Il est 18h, heure de la demande d´hospitalité. On quitte la route pour une cour de ferme et on demande à un monsieur qui parle anglais. Il est OK. Pendant qu'on décroche nos sacoches, son père de 74ans arrive et nous parle en un anglais parfait. What ?! Il (Jerko) nous invite a nous asseoir et nous propose du snaps puis une assiette de charcuteries maison, du vin maison et du fromage de la fromagerie d´a coté. Tout est trop bon, vive la Croatie !! Son petit fils et sa femme nous tiennent aussi compagnie. Peu de temps après, 2 filles de Jerko nous rejoignent et en fait c´est elles qui étaient a coté de nous au bar. Lol !! L´une d´elle , Ana, discute longtemps avec nous et Jerko. Lui a quitté la Croatie pour ne pas être enrôlé au parti communiste. Il a travaillé en France, puis en Allemagne, Belgique et Italie. Puis il a pris un bateau pour l´Australie (pendant ce voyage d'un mois il rencontre sa femme). Ayant marre de l´Australie (trop de déserts) il a filé bosser au Canada. Ses 3 filles et son fils sont nés la-bas. Puis il a eu le mal du pays et est revenu en Croatie avec son fils. Sa femme est ses filles sont restées la-bas et nous on est tombés pile au moment ou elles lui rendaient visite ! Tout cela explique finalement pourquoi la famille maîtrise si bien l´anglais ! ^^ En tout cas, ce fut une merveilleuse soirée !

Jeudi 14 (Otoçac) : Pendant que la tente sèche, on frappe a la porte de la maison de Jerko pour dire "Dobro Jutro". Pas le temps d´articuler ces 2 mots qu´il nous assoit a l'intérieur et nous prépare du bacon and eggs (toujours avec son super bacon maison) ! On se régale et on en profite pour prendre une douche ! Au moment de partir il se met a pleuvoir et puis ça devient la tempête. Heureusement y a quelques toits percés dans les environs pour s´abriter. La journée est ponctuée d'averses qui nous obligent a nous abriter. On galère pour la cuisine au réchaud le midi mais on vainc ! On se réchauffe avec un capouch' (c'est toujours bon, non ?) et puis on demande a une dame qui loue des chambres si on est encore loin de Plitvice. Elle nous annonce 30km. What ? Sur notre carte, on peut y être dans 15 km. En fait y'a plusieurs routes et on ne suivra pas ses conseils (la grande route bien chargée et plus longue) et on traverse donc des bois pendant 1h30. Seuls au monde, parmi les arbres et la brume, c'est assez magique. On a failli voir des lutins ! Quand on rejoint la route principale, c'est assez brutal... On trouve une chambre pour la nuit. Dans le coin, y'a que ça, alors obligés. C'est un peu piteux mais on se réchauffe et c'est en soi merveilleux. Et puis on a réussi a baisser le prix de 10 euro, on est contents ! Le gars est fan de notre facebook et nous offre (encore) du snaps.

Vendredi 15 (Jezerce) : Notre fan accepte de nous garder nos sacoches pour la journée que nous passons au parc de Plitvice. On donne à contre cœur les 50 euro demandés pour l'entrée. Pas possible de négocier ici... ça nous fait exploser le budget en un seul jour, mais ça en vaut le coup ! En plus, on a du bol avec le temps, alors que c'était mal parti ce matin avec la bruine. On vous laisse découvrir les photos qui parlent d'elles-mêmes. C'est une formation naturelle super étonnante. Les lacs sont magnifiques, l'eau est pure, tout cela préservé, on espère pour longtemps. En fin de journée, nous reprenons la route, après avoir récupéré nos sacoches. après 22km, on demande a un monsieur qui fauche dans son jardin. Deutch ? Olivier assure la traduction. Nikolas fait venir son fils Thomas qui confirme en anglais notre demande. C'est ok pour passer la nuit dans le jardin. Cool ! On a encore droit au snaps (Olivier les boit cul sec maintenant alors que Marjorie n'y trempe que le bout de la langue). Et on fait notre popote dans leur cuisine pendant qu'ils mangent leur pizza à coté. Une douche et puis au lit ! Demain, ils partent tôt pour aller sur la cote, alors nous aussi on se lèvera tôt.

Samedi 16 (Korenica) : Pluie ce matin, ça commence mal... Mais ça ne dure pas et on pédale avec le soleil qui éclaire les montagnes alentours, entourées de nuages. C'est sublime ! On s'arrête souvent pour profiter de la vue. On est souvent un peu décus des photos qui ne font pas toujours honneur à la beauté des paysages. A midi on a bien pédalé et on mange à Ubdina. La ville est petite, les bâtiments décrépis, et seule une grande église toute blanche et neuve détonne dans le décor. Assez étrange... Anecdote, on mange dans un pré d'herbes sèches, au bord de la route. Oui, le feu c'est interdit, mais on gère bien maintenant. Et personne nous dit quoique ce soit, alors... Nous repartons après avoir fait sécher la tente sur l'herbe. Nous arrivons à Gradac, une ville pas très grande et assez terne, juste une route traversante. On fait rapidement trois courses a la seule supérette et on cherche notre abri pour cette nuit. On trouvera chez Ivanka et ses trois filles, Valentina, Nicolina et Cristina qui parle un peu anglais. Ivanka nous fait du café et nous propose de dormir dans la maison parce qu'elle pense qu'on va avoir froid dans la tente. On refuse mais pas moyen pour elle qu'on reste dehors. Elle nous prête sa chambre, c'est trop gentil... On passe une soirée étonnante, a parler un peu croate, un peu anglais, en s'aidant du dictionnaire anglais-croate qu'elles ont. C'est fastidieux, on ne se comprend pas tout a fait, mais l'ambiance est très conviviale. Nous participons à l'équeutage des haricots que Ivanka va ensuite vendre. Nous rencontrons également le compagnon d'Ivanka, qui était cuisinier en Bosnie. Comme beaucoup d'autres, il est venu en Croatie pour fuir la guerre. Nous passons un moment très joyeux en leur compagnie !

Commentaires (6)

  • treuil

    25 août 2014 à 19:21 |
    les photos sont sublimes on monte en puissance!! Toute mes condoléances à olivier, cela a du être dur, mais c'est bien qu'il est continué l'aventure, continuez à aller de l'avant!!! Beaucoup d'émotion pour le passage sur la famille à jerko.
  • Stéphane & Marine

    24 août 2014 à 15:02 |
    Coucou vous deux,

    De temps en temps nous passons sur votre blog voir où vous en êtes.
    Les photos sont superbes , et à vivre ça doit certainement être encore + fort

    Prenez soin de vous.
    Bises.

    Stéphane et Marine
    (nous nous sommes rencontrés à Quinson, dans l'atelier de mon père (tourneur-sur-bois) )
    • MarjOliVélo

      24 août 2014 à 15:07 |
      Oui oui ! Merci Stephane et Marine, nous nous souvenons tres bien de vous ! Tous les jours, de nouvelles choses nous attendent et nous apprenons a vivre autrement ! Pour l'instant on a plutot de la chance. A plus tard !
  • COUDRAY Mireille

    23 août 2014 à 14:06 |
    Bonjour,
    Je suis la grand Mère de Julia. Nous venons de passer 8 jours avec Sylvain. Un moment très agréable. J'ai pu prendre ainsi connaissance de votre blog.
    Bravo et Bonne chance pour la suite de votre aventure.
    • MarjOliVélo

      24 août 2014 à 14:42 |
      Bonjour Mireille, merci de votre interet. C'est tres gentil a vous, nous esperons que vous aurez plaisir a parcourir nos aventures. Marjorie
  • maman

    20 août 2014 à 12:39 |
    on reve avec vous devant cette nature qui sera j'espère longtemps préservée.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.