logo-marjolivelo

Le temps d'une ouverture...

Pour nous connaître

NousOlivier et Marjorie, nous voici !

Cela fera bientôt 3 ans que nous partageons beaucoup de choses (de l’amour, des valeurs, un appart, la vaisselle… et des envies !). Depuis longtemps, Marjorie rêve d'une expérience ailleurs, à l’étranger, sans trop savoir sous quelle forme. Pris dans le quotidien et ses divers aléas, elle essaye de garder ses envies et ses rêves dans un coin de la tête, sans savoir comment les réaliser. Plusieurs éléments se sont assemblés et puis ça a été l’évidence : tout est possible. "Si je veux partir, je peux le faire, il faut arrêter de se mettre des barrières."

Un jour de septembre 2013, Marjorie fait part à Olivier de cette envie, très forte et qui grandit. Très vite, cela devient "notre excitation" et nous recherchons la forme que peut avoir cette aventure partagée à deux. Ce serait un voyage vers l’Afrique. "Et pourquoi pas à vélo ?" ajoute Olivier. Nous tombons sur le livre De Chambéry au Cap de Bonne espérance de Yannick et Marie-Hélène Billard. Ce couple a traversé l'Europe et l'Afrique en 1 an à vélo. Nous sommes séduits immédiatement par leur récit, et nous voilà décidés. C’est sûr, ce sera l’Afrique à vélo !

Coté professionnel, ce sera une pause pour Marjorie et l'occasion de clôturer les études d'Olivier après une longue thèse. Le moment nous parait idéal pour se lancer. Peut-être que sans la conjoncture d’un tas d’éléments, nous n’en serions pas là aujourd’hui ! Après une étude du budget d'investissement d’une part, tout le matériel dont nous aurons besoin (vélos de qualité, matériel de camping, outils, vêtements…) et d’autre part du budget prévisionnel sur la nourriture essentiellement, mais aussi les vaccins, visas et autres impôts à s’acquitter avant le départ, le projet tient la route.

Alors, allons-y !

Marjorie

Marjorie, 27 ans

Originaire de Corrèze, amoureuse de Toulouse, j'ai fait des études en anglais (un petit peu), dans la culture (un peu plus) et en psychologie du travail (le plus !). A 27 ans, j'avais le choix entre deux types d'aventures : trouver un boulot stable, rêver de bébés, avoir notre propre appart... Ou bien se lancer dans un truc fou, qui paraît impossible, mais qui fait tellement rêver : découvrir l'Afrique et partager notre enthousiasme avec des personnes de multiples horizons... Et bien, je ne vais pas choisir, je vais essayer de faire les deux ! Une aventure à la fois bien sûr !

J'avais envie depuis longtemps de découvrir l'Afrique, continent mystérieux et attirant. Envie aussi de vivre une expérience significative, de plusieurs mois, pour vraiment s'immerger et partager les richesses et contraintes des régions traversées. Envie de rencontrer et partager des valeurs telles l'humanité, le respect et la tolérance, la curiosité envers les autres...

Et tout ça avec mon chéri à vélo, car c'est notre mode de transport fétiche. Au début de notre histoire, Olivier m'a embarqué dans un petit voyage à vélo, en autonomie, entre Toulouse et Narbonne. Dormir sous la tente, acheter ses provisions sur les marchés, boire aux fontaines, sous le soleil généreux du Languedoc... Et rebelote l'année d'après, pour une semaine entre Montpellier et Béziers. Des instants de liberté, de bonheur, de simplicité, qui font partie de nous et que nous chérissons.

Un sacré saut que de passer d'une semaine de vacances à un an de pérégrinations dans plein de pays différents !

Nous fous ? Pas du tout !

Olivier

Olivier, 28 ans

Je suis originaire de plusieurs endroits mais je me sens de Grenoble. J'adore Toulouse mais les montagnes sont définitivement trop loin !

J'aime les sports de plein air où j'ai le temps d'apprécier ce qui m'entoure. Exit donc tout ce qui demande de courir comme un forcené après un ballon. Mais sauter oui ! ^^

Rien à dire sur mes études assez linéaires : prépa, école d'ingé, thèse (bientôt finie ! Ouf !). Un parcours un peu trop linéaire à mon goût, où je n'ai pas vraiment pris le temps de m'interroger sur ce que signifie vraiment la vie. Et puis à galérer pendant sa thèse on finit par réfléchir...

Et plus on y pense, plus on fait l'effort de prendre ses distances avec le quotidien abrutissant (produire, consommer, produire, consommer, …), plus on a envie de découvrir autre chose, de découvrir le monde et sa diversité, la différence et le partage … Et de prendre le temps, de prendre son temps (d'autant qu'on n'est pas sûrs de voir la retraite un jour ^^).

A bien y réfléchir, découvrir et s'ouvrir au monde et aux autres, pour moi (pour nous), c'est aller vers l'inattendu, et le mystérieux, c'est aller à l'assaut des a priori. Et pour moi et Marjorie, l'Afrique incarne ces valeurs. En effet, l'Afrique nous est surtout connue à travers les a priori négatifs que nous renvoient les médias. Un discours tangible pour certains, mais qui ne nous satisfait pas. Je ne pense pas que l'Afrique soit condamnée à la misère, je ne pense pas que l'Afrique ne veuille pas vivre en paix et défendre son avenir. Au delà-même de l'opportunisme rapace occidental en Afrique, je ne pense surtout qu'on ne fait pas l'effort de comprendre les pays de ce continent et que tout le monde y perd !

Alors c'est parti ?!